dimanche 29 novembre 2020

9h00 GARE

87 / 70 / 51 km

vers Valmondois , Theuville

LA FRÉPILLONNAISE

8h00 Sur place

FRÉPILLON - 95 ( 25 / 40 Km)

Espace Eugène Delacroix 8h00 à 9h30

(Toutes les sorties 2020)

Attention: 5mn avant, il n'y a personne, 5mn après, il n'y a plus personne.

Dictons de l'année: Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin

Rappel important
Pour la sécurité de tous les cyclos et vététistes, en cas de risque d'orage, les sorties seront annulées. Le bureau décline toute responsabilité.

 

En 2020 nous avions prévu avec les copains du club de nous rendre à Dieppe en vélo et d’y passer un agréable week-end.

Avec la crise sanitaire, notre projet programmé en juin a été annulé . Pauline qui tenait beaucoup à faire une « longue distance »   en 2020 a organisé   un week-end  à  Dieppe avec sa famille, un couple d’amis et leur fille.

Voici le récit de Pauline pour  sa  première expérience  de grande distance.

En attendant je l’espère une belle randonnée et un beau week-end à Dieppe en 2021 avec les copains du club. 

Ghislain

 

"On m'avait dit que j'irais voir la mer à vélo cette année. Idée qui m'aurait semblé folle il y a moins d'un an et qui me semblait beaucoup plus concevable aujourd'hui.
Le Cormeilles-Dieppe annulé en juin n'allait pas m'empêcher de remplir cet objectif !

Heureusement les parents Baudet sont toujours partants pour une sortie vélo, aussi longue soit elle. J'ai même trouvé des acolytes enchantées par l'idée, mon amie Juliette et sa mère Corinne Papeghin, amie de mes parents. Son père Marc nous rejoindrait plus tard pour compléter la fine équipe.

Au départ : Corinne en gravel et Juliette, Ghislain et Pauline en vélo de route. Martine et mon frère Anthony nous rejoindraient dans la première voiture balai.

Papa connaissait déjà le parcours par cœur. Départ à 7h00 (ou 7h15, n'est pas Baudet qui veut), direction Pontoise, Us, Gisors dans le brouillard et le froid (je regrette déjà le débardeur pour "bronzer")..

Pause petit-déjeuner et photos vers 11h à Etrepagny où Martine et Anthony nous attendaient avec viennoiseries et café tout chaud. Ghislain avec sa galanterie qu'on lui connaît bien, reprend la voiture balai et laisse Martine profiter des routes normandes sur son vélo électrique.DIEPPEJUILLET2020DEBUT
Nous voilà donc avec un effectif 100% féminin sur la route direction Lyons la Forêt où Papa nous a promis une belle montée avant d'arriver à Vascoeuil. Corinne, malgré son gravel, suit très bien le rythme et l'équipe avance en moyenne à 20km/h.
Pause photo à la charmante ville de Lyons où le ciel commence  à se dégager. La moitié du parcours est fait mais le mal de fesses et aux épaules se fait déjà sentir.
DIEPPEJUILLET2020MIPARCOURS
Depuis mon passage dans les Vosges, je prends beaucoup plus de plaisir dans les côtes (bien que celle de Lyons ne soit clairement pas aussi terrible qu'annoncée)

Arrêt à Hogues pour un bon pique-nique  bien mérité. Le soleil tape bien désormais. Malgré les dires de Papa, la route est encore bien vallonnée jusqu'à Buchy (120e km).  

Après quasi 120km à 20km/h, j'ai envie de prendre le large pour un finish plus sportif. Juliette me suit et on laisse les "daronnes" finir sur le même rythme.
Finish de 50km à 24km/h pour Juliette et moi. 140è km, les tiraillements aux genoux et les brûlures aux pieds rendent l'avancée de plus en plus douloureuse. Je garde pourtant ce rythme malgré le vent de face ; ma seule motivation à ce moment-là c'était d'imaginer mon plongeon dans la mer à l'arrivée et de voir Juliette dans ma roue sans sourciller (la sienne étant sûrement de ne pas décrocher, mais ça avait le mérite de maintenir notre duo à un très bon rythme).

Les derniers kilomètres ont été terribles mais la distance jusqu'à Dieppe diminuait. Quel soulagement quand on a vu le premier panneau Dieppe ! Pause photo bien méritée puis direction la plaaaage.

DIEPPEJUILLET2020ARRIVEE

Les Papas nous attendaient bien sagement, fiers de leurs filles je l'espère. Je regarde mon compteur : un peu plus de 167km en 8:00:02 heures. La plage de galets nous attendait, la baignade a rarement été aussi bénéfique. Les mamans nous ont rejoints une trentaine de minutes après, elles aussi avaient réussi l'exploit !



Direction le gîte, cette fois-ci en voiture, situé à une trentaine de km de Dieppe pour un apéro sur la terrasse et un très bon repas préparé par les deux familles. Dodo bien mérité à minuit .Le dimanche, journée tranquille entre resto (moules-frites), plage et visite de Dieppe.

Tout ça date de samedi dernier, mais j'ai encore mal aux cuisses quand je roule ! A bientôt pour de nouvelles aventures !"

Pauline

Nous sommes 19 cyclos à nous retrouver à la gare  ce qui fait avec nos amis Vttistes un joli groupe. Il faut dire que la météo a annoncé un temps sec. Nous partons sur Frépillon, Nesles la Vallée , la côte d’ Epiais Rhus et retour par Ennery , Pontoise...

Dès que nous quittons Cormeilles nous nous retrouvons dans un épais brouillard qui va nous accompagner pendant une bonne partie de la matinée ; la température est très fraîche et certains regrettent de ne pas avoir pris les gants d’hiver et une épaisseur supplémentaire. Deux groupes se créent en fonction du kilométrage et de la vitesse souhaitée.

Ghislain

9 cyclos se retrouvent en ce dimanche matin. Nous partons dans les Yvelines. Le temps est sec mais les routes sont bien mouillées. Pauline est très heureuse car elle étrenne le beau vélo qu’elle vient de s’offrir.

Au sommet de la côte d’Orgeval je tombe en rade de dérailleur arrière. Je préfère rentrer sur Cormeilles même si je regrette beaucoup de devoir quitter les copains et ma fille adorée !

Quelques kilomètres plus loin je crève, décidément c’est la poisse ce matin !

Ghislain

Salut à tous. Notre séjour à la fête de la bière, dans les Alpes Mancelles, est terminé et chacun a pu profiter de l'ambiance festive et bucolique des lieux et des parcours dans la campagne et les forêts des alentours.

A notre arrivée, dès le vendredi soir et dans l'attente de l'arrivée un peu plus tardive d'Eric, nous avons pu déguster le pommeau fait maison par le père d'Anthony et d'autre choix.

Ensuite, avec l'aide de la musique  d'Hamid, nous avons ripaillé toute la soirée jusque tard dans la nuit avec une marche nocturne qui s'est terminée à 2h30 du matin et qui avait commencé avec une musique militaire pour marquer la cadence. Notre Hôte a eu la bonne idée  (ou mauvaise) de poser un pichet de calvados sur la table...

Le matin, à partir de 9 h, la situation était plus sérieuse. Nous avons enfourché nos montures et sommes partis pour une aventure extrême. Nous avons commencé les premières difficultés avec un fort dénivelé à st Léonard des bois. Ensuite, nous avons roulé en suivant tantôt un cours d'eau, tantôt des pâturages et lisières de forêts. Vers 13 h, et après une crevaison lente de Mickael mais réparée par Hamid, nous sommes arrivés au restaurant qui nous attendait, et seulement 5 mn avant une forte pluie qui était prévue d'après les météorologues.

La sortie et le départ du restaurant furent un peu compliqués avec le froid et les pintes de Leffe, voire double pour M..... Mais rapidement, la chaleur étant de retour, nous avons pu rejoindre notre gîte en fin d'après-midi. Gillou et Micka, avec un entraînement intensif mené depuis de nombreux mois, ont réussi à parcourir les 84 km et dépasser les 1000 m de dénivelé. Dommage pour notre ami Eric qui, d'après ses dires, était devant toute la journée mais s'est fait coiffer au sprint d'arrivée  par Benoît et Micka. Anthony, avec son jeune âge, a bien sûr tenu la distance et peut attendre encore une quarantaine d'année avant de passer au vélo électrique. Richard a souhaité taper dans la bête en choisissant de ne pas utiliser la fée électricité au maximum ; ce qui lui a valu quelques douleurs dans les jambes et une petite sieste à l'arrivée tout comme moi... Benoît, avec son vélo carbone et ses mollets de compétiteurs, peut espérer  revenir au sein du club si les collègues sont d'accord. Pour notre mécanicien et ingénieur du son, Hamid, aucun souci : tout se passe à merveille, sauf le trajet aller avec une variante par le Perche et des routes de 1m90 de large. Notre ami Eric, pensant venir effectuer un stage vtt à la campagne  avec de bonnes nuits, ne connaissait pas encore très bien les "emmerdeurs" du soir au sein du club. Il ne faut pas oublier Jean-Luc qui, la tête dans le guidon, a passé du temps à visionner son Garmin, alors que la trace N7 était balisée.

Voila rapidement un aperçu de notre week-end et je tiens à rassurer ceux qui seraient tentés de venir l'année prochaine, notre soirée et notre sortie du dimanche étaient un peu plus tranquilles.

Merci à toute l'équipe pour ce partage de bonne humeur et convivialité sans oublier l'effort sur le vélo et dommage pour ceux qui n'ont pu venir, mais on remettra le couvert l'année prochaine, si vous le voulez bien...

Bonne récupération et à bientôt

Merci à Noël pour la participation du club

Claudius

120194930 3572084832822871 2555740456847498835 n

120315232 3572084682822886 8487920152013427558 n

120204116 3572083176156370 7284153301695766256 n

Journée particulière en ce dimanche 20 septembre puisque nous participons à la première randonnée organisée de l’année 2020 : la randonnée des peintres à Auvers sur Oise.

Un premier groupe de 6 cyclos part de Cormeilles à 7H30 pour rejoindre Auvers. Un second groupe de 7 partira à 8H00.Sur place nous faisons le circuit de 45 Kms ( rallongé pour certains) ou le 75 kms.

Très bonne organisation malgré les restrictions liées au COVID. Les inscriptions se font dans la cour d’une école avec un sens de circulation. Les ravitos sont préparés à l’avance et individuels ( pochette avec biscuits, abricots secs et chocolat).

Très belle rando regroupant 195 inscrits avec des parcours très bien fléchés et une très bonne météo ( soleil et relative fraicheur).

Ghislain