Pour cette première sortie de l'année 2021 nous ne sommes que 4 courageux : Noel, Hervé, Christian et Ghislain. Il faut dire que la météo des jours précédents ( humidité et grand froid) n'incitait pas à se lever. 

Nous partons à Pontoise où Christian nous quitte pour rejoindre Auvers. Puis nous "escaladons" la côte d'Ennery ( 1ère bosse de l'année !) qui nous permet d'éliminer quelques calories abondamment stockées pendant ces fêtes de fin d'année. Au retour nous faisons un crochet par l'Isle-Adam. 

Près de 60 Kms au compteur qui nous ont fait beaucoup de bien! 

Nous espérons que nous serons plus nombreux dimanche prochain.

Ghislain 

Ce matin les routes sont encore mouillées des pluies de la veille.

Nous sommes 6 cyclos au départ ( Gérard, Ghislain, Hervé, Jean-Paul, Alain et Bruno G.) 

Christophe nous rattrape dans la plaine de Pierrelaye. Il est le seul courageux du « groupe N° 1 » et part faire 70 Kms.

A Auvers Jean-Paul et Alain tournent vers l’Isle Adam tandis que nous grimpons la côte d’Hérouville. Après un crochet par Ennery nous croisons Stéphane et Martine partis 5 minutes plus tard accompagnés d’un petit nouveau Samuel qui a découvert le club grâce au blog et qui aux dires de Martine roule très bien. Peut être un futur adhérent ? 

Ghislain

En 2020 nous avions prévu avec les copains du club de nous rendre à Dieppe en vélo et d’y passer un agréable week-end.

Avec la crise sanitaire, notre projet programmé en juin a été annulé . Pauline qui tenait beaucoup à faire une « longue distance »   en 2020 a organisé   un week-end  à  Dieppe avec sa famille, un couple d’amis et leur fille.

Voici le récit de Pauline pour  sa  première expérience  de grande distance.

En attendant je l’espère une belle randonnée et un beau week-end à Dieppe en 2021 avec les copains du club. 

Ghislain

 

"On m'avait dit que j'irais voir la mer à vélo cette année. Idée qui m'aurait semblé folle il y a moins d'un an et qui me semblait beaucoup plus concevable aujourd'hui.
Le Cormeilles-Dieppe annulé en juin n'allait pas m'empêcher de remplir cet objectif !

Heureusement les parents Baudet sont toujours partants pour une sortie vélo, aussi longue soit elle. J'ai même trouvé des acolytes enchantées par l'idée, mon amie Juliette et sa mère Corinne Papeghin, amie de mes parents. Son père Marc nous rejoindrait plus tard pour compléter la fine équipe.

Au départ : Corinne en gravel et Juliette, Ghislain et Pauline en vélo de route. Martine et mon frère Anthony nous rejoindraient dans la première voiture balai.

Papa connaissait déjà le parcours par cœur. Départ à 7h00 (ou 7h15, n'est pas Baudet qui veut), direction Pontoise, Us, Gisors dans le brouillard et le froid (je regrette déjà le débardeur pour "bronzer")..

Pause petit-déjeuner et photos vers 11h à Etrepagny où Martine et Anthony nous attendaient avec viennoiseries et café tout chaud. Ghislain avec sa galanterie qu'on lui connaît bien, reprend la voiture balai et laisse Martine profiter des routes normandes sur son vélo électrique.DIEPPEJUILLET2020DEBUT
Nous voilà donc avec un effectif 100% féminin sur la route direction Lyons la Forêt où Papa nous a promis une belle montée avant d'arriver à Vascoeuil. Corinne, malgré son gravel, suit très bien le rythme et l'équipe avance en moyenne à 20km/h.
Pause photo à la charmante ville de Lyons où le ciel commence  à se dégager. La moitié du parcours est fait mais le mal de fesses et aux épaules se fait déjà sentir.
DIEPPEJUILLET2020MIPARCOURS
Depuis mon passage dans les Vosges, je prends beaucoup plus de plaisir dans les côtes (bien que celle de Lyons ne soit clairement pas aussi terrible qu'annoncée)

Arrêt à Hogues pour un bon pique-nique  bien mérité. Le soleil tape bien désormais. Malgré les dires de Papa, la route est encore bien vallonnée jusqu'à Buchy (120e km).  

Après quasi 120km à 20km/h, j'ai envie de prendre le large pour un finish plus sportif. Juliette me suit et on laisse les "daronnes" finir sur le même rythme.
Finish de 50km à 24km/h pour Juliette et moi. 140è km, les tiraillements aux genoux et les brûlures aux pieds rendent l'avancée de plus en plus douloureuse. Je garde pourtant ce rythme malgré le vent de face ; ma seule motivation à ce moment-là c'était d'imaginer mon plongeon dans la mer à l'arrivée et de voir Juliette dans ma roue sans sourciller (la sienne étant sûrement de ne pas décrocher, mais ça avait le mérite de maintenir notre duo à un très bon rythme).

Les derniers kilomètres ont été terribles mais la distance jusqu'à Dieppe diminuait. Quel soulagement quand on a vu le premier panneau Dieppe ! Pause photo bien méritée puis direction la plaaaage.

DIEPPEJUILLET2020ARRIVEE

Les Papas nous attendaient bien sagement, fiers de leurs filles je l'espère. Je regarde mon compteur : un peu plus de 167km en 8:00:02 heures. La plage de galets nous attendait, la baignade a rarement été aussi bénéfique. Les mamans nous ont rejoints une trentaine de minutes après, elles aussi avaient réussi l'exploit !



Direction le gîte, cette fois-ci en voiture, situé à une trentaine de km de Dieppe pour un apéro sur la terrasse et un très bon repas préparé par les deux familles. Dodo bien mérité à minuit .Le dimanche, journée tranquille entre resto (moules-frites), plage et visite de Dieppe.

Tout ça date de samedi dernier, mais j'ai encore mal aux cuisses quand je roule ! A bientôt pour de nouvelles aventures !"

Pauline

Nous nous retrouvons ce matin quelques courageux engoncés dans nos tenues hivernales préférées.

Nous partons faire 58 kms dans  le Vexin.

Ah que ça fait du bien de se dégourdir les jambes après plusieurs semaines d’un deuxième confinement qui limitait les sorties à une heure dans un rayon de 1 km. Notre  Benjamine Pauline a pris quelques clichés de notre petit peloton.

Stéphane et Martine  partent  de leur coté sur  la plaine d’Achères pour 40  kms. Une sortie de deux heures qui fût courte mais bien agréable.

Ghislain

IMG 20201213 WA0000IMG 20201213 WA0004IMG 20201213 WA0006 2

Nous sommes 19 cyclos à nous retrouver à la gare  ce qui fait avec nos amis Vttistes un joli groupe. Il faut dire que la météo a annoncé un temps sec. Nous partons sur Frépillon, Nesles la Vallée , la côte d’ Epiais Rhus et retour par Ennery , Pontoise...

Dès que nous quittons Cormeilles nous nous retrouvons dans un épais brouillard qui va nous accompagner pendant une bonne partie de la matinée ; la température est très fraîche et certains regrettent de ne pas avoir pris les gants d’hiver et une épaisseur supplémentaire. Deux groupes se créent en fonction du kilométrage et de la vitesse souhaitée.

Ghislain